«

»

Août 11

Michel PAQUOT : « La Furet du Nord, naissance de la librairie moderne »

Editions La Voix, 6,90€

Quelle belle aventure que l’aventure Furet du Nord, racontée en détails dans ce petit fascicule ! Où l’on apprend par exemple que l’enseigne pré-existait à la famille Callens ! Il s’agissait d’une toute petite librairie de 20m², ouverte en 1920 par Claire Morel rue de La Vieille Comédie, qui choisit elle-même le nom de son magasin. Vers 1934, la librairie change de propriétaire et change de lieu dans la rue. La guerre éclate, et à la libération le magasin est quasiment vide, par manque de papier. Entrée en scène de Paul Callens en 1946 : « Je voudrais travailler dans la librairie », dit-il au patron, qui n’a besoin de personne. Mais Paul sait être convaincant et il est engagé. Ce fils d’artisans-bouchers n’est guère enthousiaste à l’idée de suivre la voie paternelle. Et même si son père lui affirme que « les gens auront chaque jour besoin d’un bifteck, mais pas d’un livre », il achète la librairie en 1950 avec Line Ciamporcero, son épouse. Vient alors « l’irrésistible ascension d’un philanthrope visionnaire » !! Son fils Jean-François (qui lança le Furet du Nord de Boulogne-sur-mer) dit de lui : « Autoritaire, exigeant mais généreux, il a su partager sa vision avec le plus grand nombre, s’efforçant de donner du sens, de la hauteur à toute chose ». Paul Callens invente tout ! La librairie en libre-service, la première pochothèque, les rencontres avec les auteurs, les campagnes de pub, les vitrines, les expos ! S’il n’y a qu’un documentaire régional à acheter cet été, c’est celui-ci !

Lydie George

In Côte d’Opale Magazine web et papier août septembre 2014