«

»

Fév 25

Frédéric LOGEZ : « La bataille : Arras 1917 »

Editions Degeorge (2015) 80 pages, 24 €

 

En ces temps de commémoration de la Grande Guerre de 1914/1918, on voit fleurir nombre d’ouvrages sur le sujet dans les vitrines de nos libraires préférés. Le monde de la BD, lui aussi, voit paraitre d’abondantes publications sur ce thème. L’album qui nous intéresse aujourd’hui « Arras, la bataille 1917 » est du au talent d’un Lillois,  Frédéric Logez, né en 1963 à Auchel. Diplômé de l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, il est d’abord illustrateur (« Trois-huit », « Du fil d’or pour le matador »…), puis scénariste, il construit des décors de théâtre et s’implique dans diverses autres activités artistiques…

Le 9 avril 1917 débute une énorme offensive dans le Pas-de-Calais contre les lignes allemandes. C’est la bataille d’Arras que nous raconte Frédéric Logez à travers les témoignages de quatre soldats issus de divers régiments britanniques. Même si ces personnages sont fictifs, les détails ainsi que tout leur univers quotidien sont bien réels et l’on se passionne pour la survie du tunnelier néo-zélandais, du vétéran de la Somme venu d’Inverness en Ecosse, de l’indien Mohawk, tireur d’élite, et de l’infirmier australien qui a perdu une jambe. Etrangement, le lien entre les quatre personnages se fait grâce à un  surprenant compagnon, un chien, bâtard à trois pattes, qui les accompagne durant tout le récit.

Pour le graphisme, le dessin de Frédéric Logez est parfois minimaliste et son trait ne connait pas la courbe. Toutes les planches sont en noir, blanc et sépia. Même s’il n’est pas toujours facile pour le lecteur  de plonger dans ces illustrations qui ne flattent le regard, quelques planches sont particulièrement impressionnantes (représentation de charniers….).

Bande dessinée en (très) grand format, ce récit enrichira culturellement l’amateur d’histoire locale : la Grande Guerre, c’était chez nous !

 

Didier Hanquez