«

»

Nov 24

Henri Charles LEUWERS : « Le chemin à brouette ».

 

Editions Edilivre.com 18,50€

Sous un titre bucolique qui inciterait plutôt à la lenteur et à la flânerie, ce roman  de 230 pages se lit rapidement et maintient en haleine. Le sous-titre « Bonjour bassesse ! » reflète fidèlement la ligne conductrice de l’auteur : montrer l’âme humaine sous son plus mauvais jour… Exercice de style pas aussi difficile qu’on pourrait le croire, surtout si l’on choisit comme toile de fond, un village au nom invraisemblable des alentours d’Arras (Wachiet) durant la seconde guerre mondiale et les années qui l’ont suivie. Les personnages tous aussi sordides les uns que les autres n’attirent aucune sympathie, sauf le héros qui traverse cette fresque entre 1940 et 1970 : Julien Jourdan, orphelin recueilli par une famille de Wachiet surtout intéressée par l’héritage laissé par les parents de l’enfant…  L’argent, le pouvoir, le sexe : voilà ce qui motive les habitants de ce coin de France rurale d’après-guerre, qui n’hésitent pas à s’accaparer le bien d’autrui dès qu’il a les talons tournés ! Pour avancer dans l’histoire, l’auteur parsème son texte de courts rappels historiques bien tournés, qui s’insèrent naturellement au roman et qui confèrent du rythme à l’ensemble. Un auteur d’ailleurs bien mystérieux, dont on ne trouve nulle trace…De quoi aiguiser notre curiosité ! Lydie George