«

»

Déc 10

Daniel TINTILLIER : « Le Dernier Sou et sa commune libre »

Editions Gesoriacum-Bononia, collection Patrimoine, 10€

C’est vrai que certains anciens en parlent encore, des commerçants pour la plupart, et avec émotion ! La commune Libre du dernier Sou !!! Presqu’un secret d’initié ! Et c’est Daniel Tintillier, amoureux de sa ville, curieux insatiable qui nous en offre enfin la clef dans un petit opuscule où texte et nombreuses photos et cartes postales anciennes se disputent les pages. Après nous avoir livré plusieurs origines possibles du « dernier sou » (en préférant celle de la guinguette ; c’est bien Daniel, ça !). Déjà de nombreux commerces et artisans avant la première guerre mondiale, déjà des associations commerciales entre les deux guerres : le Dernier Sou a toujours fait preuve de vitalité. Et finalement, quand en 1932, la rumeur de la création d’une commune libre du Dernier Sou commence à circuler, personne n’est vraiment surpris. « La vocation de ladite structure est la défense des intérêts économiques du quartier, son animation, ainsi que le rapprochement de ses habitants ». On serait bien sot de s’opposer à un tel projet ! Le 30 mars 1932 le premier maire est donc élu : Tiburce Fauchoix, haut en couleurs et sacrément dévoué à la cause associative ! Suivront deux autres maires, assortis de leurs gardes-champêtres, dont l’auteur retrace les parcours et les actes. Jusqu’en 1972, la commune libre du Dernier Sou a persisté…Ce n’est pas si loin finalement…Une excellente page de l’histoire de Boulogne à se procurer…à la librairie du Dernier Sou, bien entendu !

Lydie GEORGE

In Côte d’Opale Magazine W&P décembre 2013-janvier 2014