«

»

Mar 10

Olivier de Solminihac : Le bateau de fortune ».

 Illustration : Stéphane Poulin

Editions Sarbacane (2015), 32 pages, 15.50 €

 

Il y a quelques années, j’ai découvert les livres pour la jeunesse d’Oliver de Solminihac aux éditions « L’école des loisirs », j’ai tout de suite été sous le charme de ses histoires qui mêlaient humour et problèmes de la vie courante. Puis, j’ai rencontré l’homme, haute silhouette au regard bleu rêveur, courtois et timide, pour un atelier d’écriture au sein d’une classe d’une école primaire. Cet atelier fut si riche, si attractif que je le pense gravé dans la mémoire de chacun des participants. Depuis, je guette chaque sortie de cet auteur attachant. Et, en cette fin d’hiver 2015, deux de ses ouvrages sortent à un mois d’intervalle : un livre pour adultes, « L’homme au fond » (éditions de l’Olivier), et un album de jeunesse « Le bateau de fortune ». Pour ce dernier, il a collaboré avec Stéphane Poulin, un excellent illustrateur et auteur de littérature d’enfance et de jeunesse québécois né à Montréal.

En début d’été, une voiture conduite par un gros ours, Michao, quitte les embouteillages pour rejoindre une petite plage. Mais, à l’arrivée, l’ours et ses passagers, un renardeau et Marguerite, une chevrette, constatent qu’ils ont oublié toutes leurs affaires! Finis les jeux et les bains de mer ! Pour s’occuper, il va falloir faire preuve d’imagination : par exemple, construire un bateau de fortune avec ce que l’on peut ramasser sur la plage…

Cet album au grand format (23,5 x 31,5 cm) est vraiment une réussite. Les dessins de Stéphane Poulin, au service du texte, sont simplement magnifiques, si lumineux. On sent presque le vent et le soleil sur sa peau. C’est beau, c’est poétique. On a envie de dire : « s’il vous plait, messieurs Poulin et Solminihac, on en veut encore ! » Un livre que l’on a envie d’offrir à tous les enfants que l’on connait !

 

Didier Hanquez

« Le Livre à La Mer », le 10/03/2015